Retour au blog

Mobile first : quels changements pour votre activité en ligne ?

En 20 ans d’existence, le smartphone a atteint pour la première fois en 2017 un pallier éloquent. Selon une étude Google, l’accès à internet depuis un mobile a dépassé la barre des 68 % en France en 2017, contre 38 % en 2013. Ce chiffre va jusqu’à atteindre 76 % pour la moyenne mondiale. Les ventes d’ordinateurs seraient, par ailleurs, en baisse pour la sixième année consécutive (étude Gartner). Ces nouveaux usages liés à internet sont donc incontestables.  Mais alors, quelle est l’influence de cette nouvelle tendance sur votre activité en ligne ?
 

Le mobile, terminal de prédilection des internautes

En France, 87 % de la population accèdent à internet quotidiennement et 71 % sont dotés d’un smartphone. Toujours à portée de main, ce “téléphone intelligent” est devenu le moyen privilégié des internautes pour faire leurs recherches. Une partie grandissante de la population s’en sert même pour faire des achats.  Avec l’arrivée de l’index mobile first, les entreprises devront plus que jamais prendre en compte la recherche mobile dans leur stratégie de développement.  

Le mobile first, c’est quoi ?

Les requêtes des internautes en provenance de smartphones augmentent. Néanmoins, les résultats de recherche sur mobiles ne sont pas toujours optimaux, Google analysant jusqu’à présent en priorité les versions desktop. Fervent serviteur du “Pertinence First”, Google a donc annoncé il y a quelques temps que son index allait s’axer “mobile first”. Le principe : Google utilisera désormais la version mobile d’un site pour comprendre, indexer et classer les pages web au sein de son moteur de recherche. 

L’importance de la version mobile, du responsive design ou du dynamic serving

Trois possibilités s’offriront donc aux éditeurs de sites web : le responsive design, les versions mobiles (URLs séparées) et le dynamic serving (diffusion dynamique). Il faut savoir que les versions responsive resteront favorisées par Google.
Cette transition - dite “progressive” - doit donc commencer au plus vite afin que les changements soient pris en compte par le moteur lorsque l’index sera pleinement fonctionnel.

Comment savoir si votre site est déjà pris en compte par l’index mobile first ?

Il est possible de savoir si votre site a déjà été pris en compte par l’index mobile first en analysant les logs du serveur pour vérifier l’activité du Googlebot. Habituellement, Googlebot analysait 80 % de pages desktop contre 20 % des mobiles. Si ces chiffres sont inversés, l’index est pris en compte.

Les recommandations pour les webmasters

Les sites utilisant déjà une version responsive avec un contenu principal et un balisage équivalent sur mobile et ordinateur seront, a priori, adaptés pour le mobile first. Même chose pour la diffusion dynamique. 

Un site mobile respectant les règles de Google devrait également être bien indexé. Pour confirmer ces bonnes pratiques, un audit SEO manuel pourra être réalisé. Il faudra, par exemple, veiller à respecter les étapes fondamentales en matière d’ergonomie (navigation simple), de contenu (lisibilité, mots-clés adaptés en regard aux résultats trouvés dans Google Analytics pour les terminaux mobiles,…), de temps de chargement (éviter les contenus Flash ou les pop-up difficiles à fermer, par exemple).

Quelques conseils pour bien auditer votre site mobile :

  • Assurez-vous que votre site mobile soit bien accessible aux Googlebots en testant votre fichier robots.txt.
  • Ensuite, vérifier que votre page est adaptée aux mobiles.
  • Si vos versions desktop et smartphone sont différentes, il faudra veiller à ce que le contenu important soit similaire, les métadonnées présentes et le balisage bien structuré sur les deux versions. Pour tester l’équivalence de la structure de vos balisages, vous pouvez tester les données structurées
  • Si le site mobile utilise une URL différente de la version desktop, les deux seront à analyser de manière individuelle.
  • Si vous disposez d’un site responsive ou à diffusion dynamique, il suffira d’analyser successivement vos sites desktop et mobile.

Et si je n’ai pas de site mobile ou de site responsive ?

Les sites ne possédant qu’une version pour ordinateurs continueront d’être indexés de la même manière. Il est néanmoins intéressant de réaliser le véritable impact que pourrait avoir un site optimisé pour smartphone sur votre chiffre d’affaires.
Dernier conseil de la part de Google : si vous souhaitez mettre en place une version mobile, faites-le correctement. Il est préférable de n’avoir qu’une version ordinateur optimale plutôt qu’une version mobile incomplète. 

Chez Novaway, nous pouvons vous aider à créer une version de votre site adaptée aux mobiles ou même une application. N’hésitez pas à nous contacter !

Sources :