Retour au blog

Adapter sa stratégie publicitaire en ligne pour une bonne expérience utilisateur

L’année dernière, Google Chrome avait mis en place un bloqueur permettant aux utilisateurs américains et européens de ne plus être ennuyés par des publicités intempestives. A partir du 9 juillet 2019, cette fonctionnalité sera déployée dans le reste du monde. Un moment opportun pour les éditeurs de sites de refaire le point sur leur stratégie publicitaire en ligne et de mettre en place les bonnes pratiques définies par le groupement Coalition For Better Ads.

Dans cet article, découvrez :

  • Les formats de publicité les moins appréciés sur mobile
  • Les formats de publicité les moins appréciés sur desktop
  • Les bonnes pratiques à respecter pour une meilleure expérience utilisateur (et, accessoirement, pour ne pas être blacklister par Google Chrome)
  • Un rapport Search Console pour savoir si votre site est concerné par la publicité intempestive

De meilleures pratiques pour une expérience utilisateur optimale

Qui n’a jamais connu cette navigation frustrante où publicités et messages intempestifs s’affichent successivement. Un bandeau promotionnel par-ci, une popup de newsletter par-là, un bandeau de cookies bloquant et… Je suis déjà sur un site concurrent.  

Cette réalité déplaisante est pourtant bien d’actualité, au grand dam des utilisateurs. Ces solutions paradoxales peuvent s’avérer contre-productives. Cela méritait donc un petit retour sur ces pratiques publicitaires qui font fuir vos visiteurs.

Une étude sur la perception des formats publicitaires

En 2018, plusieurs acteurs du digital s’étaient réunis pour déterminer les formats publicitaires les plus gênants pour les utilisateurs. Regroupés sous le nom de Coalition For Better Ads, ces acteurs font partie de groupes publicitaires très connus tels que Google, Facebook, Microsoft, Criteo… Ceux-ci ont mené une enquête permettant de réveler les formats publicitaires les moins appréciés des internautes.

Les résultats diffèrent évidemment pour les différents supports mobiles et desktop.

Les formats de publicité les moins appréciés sur mobile

Sur mobile, les formats de publicité considérés comme les plus gênants sont :

  • Les publicités “Pop-up” : publicités qui s’affichent et qui bloquent la majeure partie de l’écran, voire la totalité. Elle apparaissent au chargement de la page et cachent le contenu alors même que vous aviez déjà commencé votre lecture. Frustration : 100/100.
  • Prestitial ads : elles apparaissent avant que le contenu soit chargé et bloquent l’accès aux éléments du site. Leur taille varie entre écran partiel et écran entier.
  • Les pages mobiles ayant plus de 30 % de contenu publicitaire (dans ou sous le contenu principal, publicités dans les vidéos….).
  • Les publicités animées, notamment celles dont le mouvement est rapide et qui servent à détourner à tout prix l’attention de l’utilisateur.
  • Les publicités qui s’affichent avant d’accéder à un contenu et qui imposent un compte à rebours avant de pouvoir passer au contenu souhaité.
  • Les publicités en plein écran qui nécessitent de scroller pour ne plus être visibles.
  • Les bandeaux pleine largeur, immobilisés au bas de l’écran et qui prennent 30 % de l’écran.
  • Les vidéos qui démarrent toutes seules avec du son

Les formats publicitaires les moins appréciés sur desktop

Sur ordinateur, les formats publicitaires qui frustrent le plus les internautes sont :

  • Les publicités “pop up”
  • Les vidéos qui démarrent seules avec du son
  • Les publicités qui bloquent le contenu avec compte à rebours non négociable
  • Les larges publicités collées dans la page

Les bonnes pratiques pour rester dans la course

Vous êtes un utilisateur invétéré de ces formats publicitaires ? Pas de panique, Coalition For Better Ads a prévu les outils qui vous permettrons de vous remettre en accord avec les normes attendues. Cela vous paraît contraignant ? Dites-vous que vos utilisateurs vous remercierons, ce qui est également le cas de votre taux de rebond.

⇒ Connaître les bonnes pratiques et standards de Coalition for better Ads.

Un rapport Search Console pour analyser son site

Voici la démarche permettant de déterminer si votre site est concerné par la publicité intempestive :

Rendez-vous dans votre outil Google Search Console => Rapport relatif à l’expérience publicitaire. Ce rapport a été spécialement conçu pour déterminer si votre site respecte les normes pour une meilleure expérience utilisateur. Les liens peuvent être analysés pour la version mobile et desktop.

Google vous indique ensuite quels éléments publicitaires sont considérés comme gênant pour l’utilisateur (si c’est le cas). Vous alors remettre à niveau votre site afin d'offrir une navigation plaisante.

Sources : blog.chromium.org / www.betterads.org