Retour au blog

Baromètre du numérique, les tendances digitales 2018

Présenté récemment par le gouvernement, le Baromètre du numérique 2018 fait un tour d’horizon des pratiques des Français en matière de numérique. Dans cet article, retour sur quelques grandes tendances digitales qui ont marqué cette année.

Le smartphone au sommet du podium

Entre les nouveaux entrants (objets connectés, enceintes intelligentes…) et les appareils en déclin (tablettes…), le smartphone affirme sa position d’appareil favori pour la navigation sur internet.

En 2018, 75 % de la population disposent désormais d’un smartphone et 46 % se connectent majoritairement sur internet avec son téléphone.

L’accès croissant à la puissance du réseaux 4G joue également un rôle dans cette croissance notable. La complémentarité et la possibilité plus faible de substitution du smartphone et de l’ordinateur en font les petits privilégiés de cette nouvelle génération.

Concernant les aspects socio-démographiques de cette tendance :

  • les internautes de moins de 40 ans se connectent majoritairement à partir d’un smartphone
  • les personnes ayant entre 40 et 60 utilisent de manière équitable ordinateur et smartphone
  • après 60 ans, l’ordinateur est l’appareil privilégié pour se connecter à internet

L'importance de sites internet optimisés pour mobile

Cette tendance marque l’importance d’adapter les performances des sites internet et applications mobiles, que ce soit par le biais :

  • du responsive design : taille adaptable à tout écran
  • de l'optimisation des performances du site web et du temps de chargement
  • de l'UI/UX design esthétique, moderne, mais facile à appréhender pour tout type d’utilisateurs
  • du référencement naturel et notamment du SEO local
  • de l'utilisation de progressive web apps (PWA) pour un site internet qui offre une expérience similaire à une application mobile
  • etc...

Une navigation sécurisée attendue

8 Français sur 10 utilisent quotidiennement internet, avec une forte évolution de ce pourcentage pour les populations habituellement moins connectées.

Parmi ces utilisateurs, de nombreux Français font part de leur crainte quant à la sécurisation des données (notamment depuis le Cambridge Analytica).

Plus d’une personne sur 2 pense que certains logiciels peuvent récupérer et transmettre les données de leur téléphone, sans autorisation.

Le manque de protection des données est un frein majeur à l’utilisation d’internet en général ou de sites en particulier.

Il est donc important de penser son site - au minimum - en accord avec les principes du RGPD. Il est également possible d'aller plus loin en proposant des programmes spécifiques permettant une sécurisation accrue des données clients.

Des services payants pour la sécurisation des données

De nombreux services gratuits se sont développés sur le web (moteurs de recherche, réseaux sociaux…). Les entreprises qui fournissent ces services se rémunérant jusqu’à présent avec le transfert de données utilisateurs (notamment achetées pour la personnalisation des expériences durant la navigation).

Informés de ce modèle économique, les internautes restent 82 % à ne pas souhaiter rémunérer une entreprise en échange de la rétention des données. Seules 4 personnes sur 10 seraient prêtes à payer un service ou à accéder à un service restreint en échange de la protection des données.

Plus d'achats sur internet

En 2018,  35 % des Français achètent au moins une fois par mois sur internet. La crainte liée au paiement en ligne recule de neuf points. La proportion d’acheteurs reste stable mais la fréquence d’achat augmente.

93 % des e-acheteurs favorisent les sites français, mais 1 sondé sur 2 déclare tout de même ne pas hésiter à se rendre sur des sites étrangers. Il est donc primordial de bien s’armer pour faire face à une concurrence mondiale qui s'accroît.

Enquête réalisée en juin 2018 sur un échantillon de 2 214 personnes représentatif de la population française âgée de 12 ans et plus, sélectionnée selon la méthode des quotas.