Retour au blog

Cybersécurité : nouvel avantage compétitif pour les e-commerçants

A quelques jours de l'entrée en vigueur du RGPD - souvent perçu comme une contrainte - il est intéressant de comprendre l'opportunité pour les entreprises de mettre en place des actions pour sécuriser les données utilisateurs. Selon la dernière étude Capgemini*, la cybersécurité permettrait d’améliorer la satisfaction des clients et de générer plus de ventes en ligne. Focus sur les résultats de l’enquête.

La cybersécurité : 3ème critère de sélection d’un e-commerce

D’après l’étude, les consommateurs seraient de plus en plus sensibles à la sécurisation des données requises en ligne. Les résultats sont éloquents : cybersécurité et protection des données se placent en 3e position des critères de sélection d’un e-commerçant après la qualité/fiabilité des produits (89 %) et la disponibilité de ces derniers (79 %). La cybersécurité serait, par ailleurs, un critère plus important que l’attractivité des prix (58 %), la réputation de la marque (55 %) ou encore les garanties associées aux produits (41 %).

40 % des répondants estiment qu’ils dépenseraient 20 % de plus en ligne s’ils étaient convaincus que leurs marques favorites mettaient tout en oeuvre pour sécuriser leurs données.

Un décalage entre attentes consommateurs et actions détaillants

Le moment est donc venu pour les e-commerçants de considérer la cybersécurité comme une priorité pour leur activité. Cependant, l’étude démontre un réel décalage entre la perception des consommateurs et des détaillants en matière de protection des données.

Malgré l’entrée en vigueur imminente du RGPD pour les pays européens, 40 % des détaillants interrogés déclarent ne pas avoir mis en place l'intégralité des mesures de cybersécurité attendues par les clients (et imposées pour le 25 mai 2018 pour l'Europe). Moins de 50 % d'entre eux réalisent un audit de la sécurité de leur service quotidiennement ou de manière hebdomadaire (sites, applications, machines en point de vente). Cela indique qu’une violation des données pourrait ne pas être détectée durant plus d’une semaine. Seuls 27 % des personnes sondées déclarent mettre en place un plan d’action dédié après une violation de données.

E-commerçants, garants de la sécurisation des données

Outre les mesures qui seront rendues obligatoires par le RGPD, l’enquête donne des éléments avancés permettant de comprendre les attentes des internautes. Elle préconise des solutions afin d’aider les détaillants à y répondre au mieux, par exemple :

  • crypter les données : cela pourrait augmenter la satisfaction clients à + 140 % (seuls 48 % des détaillants ont travaillé ce sujet).
  • miser sur une réelle transparence de la gestion des données
  • investir dans des logiciels anti-malware avancés
  • faire un bilan sur la sécurité des actions émises par le biais des nouvelles technologies comme l’IoT (parfois moins sécurisées)
  • se doter d’infrastructures plus modernes et plus adaptées aux nouvelles technologies
  • investir dans des mécanismes de défense plus avancés pour les paiements en ligne, les machines libre-service en points de vente…

 

Chez Novaway, nous proposons à nos clients des solutions pour garantir aux internautes la protection de leurs données personnelles. N'hésitez pas à nous en parler avant, pendant et après le développement de votre projet (site internet, application mobile ou web, extranet ou autre outil métier).

________________________________________________________________________________

*Etude Cybersecurity in Retail, Capgemini. Méthodologie de l’étude : 206 directeurs (ou niveau au-dessus) interrogés ainsi que 6 120 consommateurs de plus de 18 ans. Enquête menée de janvier à février 2018 sur 9 pays : France, Allemagne, Italie, Inde, Pays-Bas, Espace, Suisse, Grande-Bretagne et USA. Catégories de commerces étudiées : électronique, vêtements, alimentation, ameublement/décoration, cosmétiques, sport, culture.