Retour au blog

Les tendances du e-commerce en 2018

En 2017, le e-commerce a été estimé à 8,5 % du commerce de détail. Cette part - de plus en plus importante - est le résultat de nouvelles habitudes de consommation (achats en ligne, utilisation du smartphone…) qui ont elles-mêmes entraîné une hausse de l’offre sur internet. Voici les chiffres-clés du e-commerce tirés d’une récente étude de la FEVAD (fédération e-commerce et vente à distance).

Le e-commerce en forte hausse chez les particuliers

Cette étude de la Fevad nous permet de constater une nette hausse des ventes sur internet entre 2016 et 2017. Ces dernières ont atteint 81,7 milliards d’euros, soit 14 % de plus sur un an. L’attrait des particuliers pour les achats en ligne s’explique notamment par une offre de plus en plus étendue. La fréquence d’achat se retrouve donc en constante augmentation. L’accroissement des ventes sur mobile de + 50 % fait également partie des facteurs de croissance. En 2017, 21 % des achats sur internet ont été effectués sur un smartphone, d'où l'importance d'un design responsive adapté à ce terminal. Ces ventes en ligne représentent plus de 20 % du chiffre d’affaires des sites e-commerce.

Le profil des e-acheteurs

37,5 millions de Français ont déjà acheté sur internet. Parmi eux, 12,1 millions l’ont fait à partir d’un smartphone. L’étude révèle que les hommes achètent plus que les femmes, avec 87,1 % contre 83,9 %. Les tranches d’âge les plus concernées sont respectivement les 25-34 ans (93,8 %), les 18-24 ans (92,3 %) et les 35-49 ans (92,1 %) avec une majorité d’achats chez les CSP+.

Une fréquence d’achat assez régulière

Alors que la fréquence d’achat augmente, le panier moyen connaît, quant à lui, une petite baisse de 5 %. En moyenne, 33 transactions sont effectuées en ligne par acheteur en 2017 ce qui équivaut à près de 2 200 €. 35 % des sondés achètent au moins une fois par mois.

Top 10 des secteurs les plus impactés par le e-commerce :

  1. l’habillement / la mode (66 %)
  2. les produits culturels (56 %)
  3. le tourisme (46 %)
  4. les jeux / jouets (46 %)
  5. les chaussures (45 %)
  6. les produits techniques / l'électroménager (44 %)
  7. la beauté / santé (40 %)
  8. la maison / décoration (39 %)
  9. le textile / linge de maison (35 %)
  10. le matériel de sport (29 %)

Les cyberacheteurs semblent également conquis par l’économie collaborative notamment la réservation de logements chez des particuliers, le covoiturage et les achats groupés directement aux producteurs.

L’impact du site web sur le commerce physique

Les commerces physiques bénéficient largement de la visibilité que leur procure leur présence en ligne (sites internet, réseaux sociaux...). Les consommateurs continuent de rechercher les informations sur internet avant de se rendre en magasin, et cela tout au long du parcours d’achat. 6 personnes sur 10 se servent de leur mobile pour suivre leur achat sur internet, 57 % pour trouver des informations produits avant achat et 52 % pour trouver un itinéraire jusqu’au magasin.

Une grande partie des cyberacheteurs se rendent sur les réseaux sociaux pour prendre connaissance des avis clients. Pour prendre leur décision, ils peuvent vérifier les prix des concurrents en ligne et les avis d’autres consommateurs.

Le e-commerce pour vendre à l’international

En Europe, 85 % des particuliers disposent d’internet et 57 % d'entre eux achètent en ligne. La France est le 3ème pays européen réalisant le plus gros chiffre d’affaires e-commerce derrière le Royaume-Uni et l'Allemagne. Plus de la moitié des sites français vendent à l’international.

Le paiement en ligne et la livraison

Les consommateurs prennent l’habitude d’avoir le choix du mode de livraison. Les modes les plus utilisés sont la livraison à domicile ou au travail et la retraite des colis en point relais. Viennent ensuite le click and collect (paiement en ligne, retrait en magasin), la e-réservation (réservation en ligne, paiement et retrait en magasin) et la consigne.

Les deux moyens de paiement les plus utilisés sont la carte bancaire (85 %) et le portefeuille en ligne (9 %). Les chèques, chèques cadeaux, virements, prélèvements sont utilisés respectivement dans 1 % des cas. 3 % utilisent un autre moyen de paiement en ligne.

Le sites e-commerce continuent de faire progresser les marques qui peuvent toucher un plus large public. Vous avez besoin d’aide pour réaliser votre projet e-commerce ? N’hésitez pas à nous contacter !


Sources :

  • Médiamétrie - Observatoire des Usages Internet - T1 2018, base : ensemble des individus de 11 ans et plus.
  • Estimation Fevad 2018, colis B to C y compris colis C to B et e-C to C.
  • Étude Fevad/Médiamétrie - janvier 2018

Etude réalisée en collaboration avec des partenaires, instituts de sondage et d’opinion : INSEE, Médiamétrie, GfK, IFM, Ipea, Nielsen, NetRatings, E-commerce Foundation.